Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HITZA PITZ Allande Socarros

HITZA PITZ Allande Socarros

GOGOETA ASKEAK - PENSÉES LIBRES “Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre.” Georges Orwell

Partager cet article

Repost 0

LE VAL D’ARAN

Allande Socarros —
 

448px-escut_de_la_vall_daransvgUn peuple qui a eu à subir la négation de ses droits nationaux historiques est sans doute plus à même de respecter ceux d’une minorité établie dans la sphère territoriale où il exerce une autonomie aux pouvoirs étendus. C’est ainsi que la Generalitat de Catalogne, rétablie par le statut d’autonomie de 1979, a considéré juste et naturel que le Val d’Aran de langue occitane gascone dispose des moyens de décider par lui même des affaires le concernant. Au premier plan des droits nationaux ainsi reconnus, le gouvernement autonome catalan a consacré le caractère officiel de la langue aranaise, non seulement sur le territoire du Val d’Aran, mais aussi sur l’ensemble de la Catalogne, dans le cadre des dispositions du statut d’autonomie rénové et étendu en 2006.

Par delà des viscissitudes historiques, les aranais ont eu la chance de se retrouver au bout du compte intégrés dans l’autonomie catalane. S’ils avaient été placés sous la coupe de la France… ils ne seraient pas aujourd’hui la seule entité territoriale à utiliser officiellement une forme d’occitan. Le triomphe de la justice et la lutte pour la reconnaissance et le rétablissement des droits historiques feront peut-être que dans un avenir pas trop lointain le Val d’Aran fera partie intégrante d’une Occitanie qui disposera de son auto-gouvernement, dans le cadre d’une Europe de modèle fédéral avancé qui aura tourné la triste page des Etats-nations, fossoyeurs des libertés de tant de peuples. 

 

 

Val d’Aran : une autonomie dans l’autonomie

 

687px-val_daranLe Val d’Aran (nom officiel en occitan gascon) est une vallée située en Catalogne. Le nom lui-même est un pléonasme : il signifieVallée de la vallée (val en gascon et aran du basque haran ; le basque était encore parlé vers l’an 1.000 dans la région). Un nom intéressant pour un lieu qui ne l’est pas moins.

 

Données démogéographiques

C’est une comarca (division administrative) située dans la partie nord-ouest de la communauté autonome de Catalogne, sur le versant nord des Pyrénées. Elle est bordée par la France au nord, l’Aragon à l’ouest et la Catalogne (comarcas d’Alta Ribagorça au sud et Pallars Sobirà à l’est). Le Val d’Aran couvre une superficie de 620,5 km2 et sa population est de 7.691 habitants (2001). Il est divisé en 9 communes et la capitale est Vielha e Mijaran avec 3.700 habitants. Malgrè sa dimension territoriale modeste, le val d’Aran a une superficie plus grande que la principauté d’Andorre (468 km2), le Liechtenstein (157 km2), ou la république de Saint-Marin (61 km2). La région est caractérisée par un climat atlantique, dû à son orientation particulière, différente de celle des autres vallées de la zone. La Garonne y prend sa source.

 

Données historiques récentes

En 1979, le val d’Aran se vit reconnaître un statut d’autonomie. Celui-çi lui a apporté une reconnaissance juridique tant de la part de la Generalitat de Catalogne que de la part de l’État espagnol. Le Val d’Aran constitue depuis lors une entité administrative de premier niveau au sein de la Communauté autonome de Catalogne, dans la province de Lérida. Le Val d’Aran dispose d’un régime juridique spécial qui reconnaît la spécificité de son organisation institutionnelle et administrative, et en garantit l’autonomie à des fins de règlement et de gestion des affaires publiques dans sa juridiction territoriale. Grâce à la loi du 16 juillet 1990 de la communauté autonome de Catalogne sur lerégime spécial du val d’Aran, le Conseil général d’Aran fut rétabli et, en 1994, l’aranais fut promu comme langue officielle au même titre que le catalan et le castillan. En 2006, le nouveau statut d’autonomie de la Catalogne a réaffirmé la particularité du Val d’Aran et étendu la co-officialité de l’occitan à l’ensemble de la communauté autonome.

 

Données linguistiques

Les habitants parlent l’aranais, une variété de l’occitan gascon fortement influencée par l’espagnol et le catalan. La loi sur le régime spécial du Val d’Aran déclare explicitement que l’aranais est une variété de la langue occitane, et lui donne un statut de langue officielle. L’aranais est écrit au moyen de l’orthographe classique occitane (qui est donc celle de la forme officielle des toponymes locaux). Il est régulièrement enseigné à l’école depuis 1984. Les habitants parlent, en outre, couramment l’espagnol (castillan), le catalan et le français. Comme d’autres langues minoritaires d’Europe, l’aranais connaît une renaissance, alors que, jusqu’à une date récente, ces langues étaient en déclin dans de nombreuses régions, parlées surtout par les plus âgés.

 

Données économiques

Le revenu principal provient des stations de ski en hiver (avec par exemple la célèbre station de ski de Baqueira) et du tourisme en été. Les autres principaux secteurs de l’économie incluent les produits forestiers, l’élevage et l’apiculture, qui sont devenus de moins en moins importants depuis le développement du ski.

 

Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Val_d’Aran / http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/EtatsNsouverains/Val-d’Aran.htm

 

Dispositions relatives au Val d’Aran dans le nouveau Statut d’autonomie de la Generalitat de Catalogne et Val d’Aran

 

Loi approuvée par référendum le 18/ 06/2006

 

Article 6. La langue propre et les langues officielles

5. La langue occitane, qui porte le nom d’aranais en Aran, est la langue propre de ce territoire et c’est une langue officielle en Catalogne, conformément aux dispositions du présent Statut et des lois de normalisation linguistique.

 

Article 11. L’Aran

1. Le peuple aranais exerce le gouvernement autonome par le biais du présent Statut, par le Conselh Generau d’Aran et par les autres institutions propres.

2. Les citoyens de Catalogne et ses institutions politiques reconnaissent l’Aran comme une réalité occitane dotée d’identité culturelle, historique, géographique et linguistique, défendue par les Aranais au cours des siècles. Le présent Statut reconnaît, protège et respecte cette singularité, et il reconnaît l’Aran comme une entité territoriale à part à l’intérieur de la Catalogne et qui fait l’objet d’une protection particulière au moyen d’un régime juridique spécial.

 

Article 36. Droits relatifs à la langue aranaise

1. Dans l’Aran, toutes les personnes ont le droit de connaître et d’utiliser l’aranais et d’être servies à l’oral et à l’écrit dans cette langue, dans le cadre de leurs relations avec les administrations publiques et les organismes publics et privés qui en dépendent.

2. Les citoyens de l’Aran ont le droit d’utiliser l’aranais dans le cadre de leurs relations avec la Generalitat.

3. Les autres droits et devoirs linguistiques relatifs à l’aranais doivent être déterminés par loi.

 

Article 50. Encouragement et diffusion du catalan

1. Les pouvoirs publics doivent protéger le catalan dans tous les domaines et secteurs, ils doivent favoriser et encourager son emploi, sa diffusion et son enseignement. Ces principes sont également applicables à l’aranais.

 

Chapitre VII. Organisation institutionnelle propre en Aran

Article 94. Régime juridique

1. L’Aran dispose d’un régime juridique spécial fixé par une loi du Parlement. Ce régime spécial reconnaît la spécificité de l’organisation institutionnelle et administrative de l’Aran et en garantit l’autonomie à des fins de règlement et de gestion des affaires publiques dans son ressort territorial.

2. L’organe de gouvernement de l’Aran est le Conselh Generau, qui se compose du Síndic, du Plen des Conselhèrs e Conselhères Generaus et de la Comission d’Auditors de Compdes. Le síndic ou síndica est le plus haut représentant ordinaire de la Generalitat dans l’Aran.

3. L’institution de Gouvernement de l’Aran est élue au suffrage universel égal, libre, direct et secret, selon la forme définie par la loi.

4. Le Conselh Generau est compétent pour toutes les matières prévues par la loi portant réglementation du régime spécial de l’Aran et par les autres lois approuvées par le Parlement et dispose des pouvoirs que lui confère la loi, plus particulièrement, en ce qui concerne les activités de montagne. L’Aran, par le biais de son institution représentative, doit participer à l’élaboration des initiatives législatives qui concernent son régime spécial.

5. Une loi du Parlement fixe les ressources financières suffisantes pour que le Conselh Generau soit en mesure de proposer les services relevant de sa compétence.

 

Article 143. Langue propre

2. La Generalitat ainsi que le Conselh Generau d’Aran ont la compétence sur la normalisation linguistique de l’occitan, dénommé aranais en Aran.

 

Disposition additionnelle cinquième. Révision du régime spécial de l’Aran

A partir de l’entrée en vigueur du présent Statut, dans le délai de quatre ans, le régime spécial de l’Aran doit être révisé et modifié pour l’adapter, en tout ce qu’il faut, aux stipulations du présent Statut.

 

Source : www.p-n-o.org/. Ce site est celui du Partit de la Nacion Occitana qui milite pour une Occitanie fédérale et démocratique.

 

Pour qui voudrait connaître dans le détail la Loi organique nº 6/2006, du 19 julliet, de réforme du Statut d’autonomie de Catalogne (et Aran) :

http://gpo.identitat-d-oc.net/Statut_autonomie_Catalogne_et_Aran_2006_fr.htm

Partager cet article

Repost 0